Son avenir

Du domicile à l’hébergement permanent, les voies de l’accompagnement des personnes âgées sont multiples et s’inscrivent dans un parcours de vie au cours duquel l’association veut se donner les moyens d’apporter des réponses adaptées. Cette démarche passe par un nécessaire questionnement des pratiques établies et la recherche de propositions alternatives pertinentes.

Intégrer le domicile dans le champ de réflexion

De nombreuses personnes âgées dépendantes vivent aujourd’hui à leur domicile, soutenues par leurs familles. Chemins d’Espérance entend élargir son champ d’actions et diversifier son offre de services, à partir des établissements, afin de soutenir le maintien à domicile et faciliter l’émergence de parcours entre domicile et structures d’hébergement : développement de services de proximité d’aide au maintien à domicile, offre de solutions de « répit » pour les aidants, formation, développement de compétences adaptées de ses professionnels…

Expérimenter de nouvelles réponses

La question du grand âge a entraîné la création des EHPAD. Aujourd’hui d’autres réponses sont à rechercher et mettre en œuvre, à partir de l’observation de l’évolution des besoins et des demandes des personnes âgées et de leurs familles, des enjeux de notre société, des opportunités.

À partir de plusieurs sites, des formes d’accueil autres que l’hébergement permanent en EHPAD, (accueil de jour, accueil temporaire, résidence séniors,…) sont d’ores et déjà proposées, en réponse à des besoins exprimés par les résidents et par les aidants familiaux. Après évaluation de leur pertinence et de leur efficience avec l’ensemble des acteurs, Chemins d’Espérance entend définir les conditions de leur développement dans le respect de son projet associatif.

Mettre en place une veille autour des besoins des personnes âgées

Chemins d’Espérance entend encourager la participation des administrateurs et des professionnels à la réflexion collective sur les thématiques et politiques liées au grand âge, à travers des colloques, séminaires, groupes de travail dont ils diffuseront les apports auprès des acteurs de l’association.